Gourmandises en cuisine

Comment lire les étiquettes des aliments ?

étiquettes des aliments

Les étiquettes apportent des données basées sur la quantité saine que nous pouvons consommer, mais il est nécessaire de les lire avec prudence.

Lisez correctement les étiquettes

Apprenez à lire et évitez les confusions. Vous avez faim, mais vous n’avez pas le temps de cuisiner. Quelle est la porte de sortie ? Les lasagnes toutes prêtes, le goûter emballé ou le si traditionnel biscuit fourré. Pour ceux qui aiment les aliments plus sains, un repas léger surgelé ou une barre de céréales avec un yaourt et de la confiture feront l’affaire. L’étiquette sur le pot de confiture par exemple contient toutes les données utiles sur la quantité que vous pouvez consommer quotidiennement ou l’apport énergétique. L’important est d’avoir des informations sur la portion idéale à consommer, de savoir comment identifier ce que l’on mange, quels sont les problèmes qu’une consommation exagérée peut entraîner et, ainsi choisir la meilleure option.

Le label-ey

Depuis 2001, l’étiquette contenant des informations nutritionnelles est obligatoire sur tout produit réglementé par l’Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa), l’agence responsable des normes d’étiquetage des aliments industrialisés. Mais elle ne reçoit pas, toujours, l’attention que les consommateurs méritent. En général, les étiquettes comportent des données basées sur la quantité saine que nous pouvons consommer, la contribution de la portion de cet aliment au total des nutriments quotidiens, les calories, la quantité de vitamines, de protéines, de glucides, de graisses, de fibres et de sodium. Il est important de vérifier tous les nutriments dans le tableau nutritionnel (qui se trouve généralement au dos du produit) et de tenir compte du type d’aliment en question. Par exemple, un aliment complet doit contenir une quantité importante de fibres. Si ce n’est pas le cas, méfiez-vous. De manière générale, il est, toujours, important de faire attention à la quantité de graisses saturées, de graisses trans et de sodium, des nutriments consommés, généralement, au-delà de la quantité recommandée. Compte tenu d’un régime standard de 2000 calories (recommandé pour un adulte), la valeur quotidienne de chaque nutriment devrait être la suivante :

Ces quantités doivent être consommées tout au long de la journée, réparties entre les principaux repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner) et les collations intermédiaires.

Le problème qui requiert votre attention est le suivant : les valeurs nutritionnelles des produits sont indiquées par des quantités préétablies de portions, et non par la quantité du produit entier.

Un paquet d’encas de 100 g porte, souvent, l’information pour une portion de 25 g. Cependant, tout le monde sait que la plupart des gens mangent tout le paquet, en une seule fois. Ainsi, nous consommons, souvent, plus que la quantité recommandée avec l’illusion de n’ingérer que la valeur indiquée. Et une quantité excessive tout au long de la vie peut entraîner divers problèmes de santé.

Les graisses saturées, naturellement présentes dans les aliments d’origine animale, comme le lait entier, le fromage et la viande. Les graisses trans, sont très redoutées, présentes dans les snacks en emballage, les biscuits, les glaces et la margarine, peuvent contribuer à l’augmentation du mauvais cholestérol (LDL) et au risque de développer des maladies cardiaques. Ainsi que le sodium, très présent dans les saucisses, qui, s’il est consommé en excès, peut augmenter la tension artérielle.

Le sucre est un autre ingrédient dangereux. Une trop grande quantité peut entraîner l’obésité, les caries dentaires et le diabète. Les aliments pleins de sucre raffiné, de farine blanche et d’huiles oxydées peuvent provoquer des inflammations, dans l’organisme.

Quitter la version mobile