Gourmandises en cuisine

Quels sont les bienfaits du chocolat ?

chocolat

Chaque année, entre février et avril, les supermarchés sont remplis de chocolats à l’occasion de Pâques, une véritable tentation pour tous. C’est aussi le cas sur la période des fêtes de fin d’année. Et pour ceux qui suivent un régime, les centaines d’œufs en chocolat accrochés partout sont une torture. Il n’est pas facile de résister à une telle exposition au chocolat. Et ce n’est pas non plus nécessaire, tant que la consommation est faite avec modération. La bonne nouvelle est que le chocolat peut avoir de nombreux avantages pour la santé. Le chocolat est fabriqué à partir de plantes, ce qui signifie qu’il contient un grand nombre des bienfaits des légumes de couleur sombre. Ces bienfaits proviennent des flavonoïdes, qui régulent la pression en produisant de l’oxyde nitrique, équilibrent certaines hormones dans le corps et agissent comme antioxydants, protégeant le corps du vieillissement causé par les radicaux libres, des dommages qui peuvent conduire à des maladies cardiaques. Le chocolat noir, par exemple, contient huit fois plus d’antioxydants que la fraise. La clé est de ne pas en consommer trop. Le chocolat est toujours riche en calories, riche en graisses. La plupart des études réalisées n’ont pas utilisé plus de 100 g de chocolat noir par jour pour en tirer les bénéfices. Une tablette de chocolat noir contient environ 400 kcal. Si l’on consomme une demie barre de chocolat par jour, il faut équilibrer ces 200 kcal en consommant moins d’autres choses, en supprimant d’autres sucreries et en-cas.

Différents types de chocolat

Découvrez comment choisir le chocolat idéal pour vos besoins et consommer le produit avec santé et modération.

  • Régime alimentaire : le sucre est remplacé par un édulcorant. Mais cela ne signifie pas qu’il est moins calorique, car, pour compenser la cohérence et la palatabilité, des graisses sont ajoutées à la formulation. Le produit est diététique, ce qui signifie qu’il est indiqué pour ceux qui souffrent de pathologies comme le diabète, mais sans aucun avantage pour ceux qui veulent perdre du poids.
  • Léger : peut offrir une réduction de certains ingrédients par rapport au produit original, comme les sucres, les graisses, le sodium ou un autre nutriment. Il est indiqué pour les personnes qui souhaitent réduire la consommation de ces composants, mais il n’est pas toujours approprié pour la perte de poids.
  • Blanc : ce n’est qu’un dérivé du chocolat. Il se compose généralement de beurre de cacao, de sucre, de solides de lait et de sel, et sa caractéristique est sa couleur jaune pâle ou ivoire. Le point de fusion du beurre de cacao est suffisamment élevé pour que le chocolat blanc reste solide à température ambiante. C’est celui qui fait le plus grossir.
  • Amer et mi-sucré : les chocolats plus foncés optimisent le flux sanguin vers le cerveau et le cœur, et donc les fonctions cognitives. Il contribue à réduire le risque d’accident vasculaire cérébral. Et ils contiennent plusieurs composants chimiques ayant un effet positif sur l’humeur et la santé cognitive. Plus la quantité de cacao est élevée, plus le produit est foncé et plus les bénéfices pour la santé sont importants. Seul 1/3 des graisses contenues dans le chocolat noir sont nocives.

Les bienfaits du chocolat

Le chocolat noir

C’est le cacao, contenu dans le chocolat noir en grande quantité, qui est responsable de ses nombreuses vertus. Aussi, plus le chocolat est riche en cacao, meilleure est sa valeur nutritionnelle et plus nombreuses sont ses propriétés santé, à l’image des produits de chocolat-weiss.fr.

  • Action sur le moral : l’action bénéfique du chocolat sur le moral vient des éléments euphorisants aux effets  » anti déprime  » qu’il contient. Le cacao est riche tryptophane, qui se transforme en sérotonine, la célèbre hormone du bonheur. La sérotonine, véritable source de bien-être, est connue pour son action apaisante ce qui vaut au chocolat le titre d’aliment
  • Les effets conjoints du magnésium et du sucre contenus dans le chocolat permettent un regain d’énergie, le magnésium ayant un effet relaxant sur le système neuro musculaire.
  • Le chocolat noir est riche en phényléthylamine, également connue sous le nom de  » molécule de l’amour « . De la même famille que les amphétamines, cet élément au nom imprononçable aurait un effet euphorisant, stimulant et même coupe faim ! Notez que cette phényléthylamine est contenue dans le cacao, et que le chocolat en sera d’autant mieux pourvu que son pourcentage en cacao sera élevé.
  • Stimule le cerveau : grâce à ses antioxydants, sa caféine et surtout sa théobromine le chocolat noir stimulerait le cerveau. De la famille des alcaloïdes, la théobromine est un stimulant doux du système nerveux, qui a tendance à inhiber la sensation de fatigue. Elle s’ajoute aux effets de la caféine, qui est également un stimulant physique et cérébral.
  • Protection contre le vieillissement cellulaire et effet anti âge : le cacao pur est l’un des aliments les plus riches en flavonoïdes, de puissants antioxydants qui permettent de protéger les cellules du vieillissement prématuré. Ils sont notamment efficaces pour lutter contre le vieillissement cérébral et cutané, conférant au cacao un effet anti âge. La capacité antioxydante du cacao serait même presque 3 fois plus élevée que celle du thé vert !
  • Diminution du risque de maladies cardio-vasculaires : le chocolat a une action préventive contre les maladies cardio-vasculaires en raison de la présence des polyphénols qui limitent l’apparition du LDL cholestérol (mauvais cholestérol), et participe donc à la prévention de l’athérosclérose.
  • Action anticoagulante : les tanins contenus dans le cacao auraient un effet anticoagulant, comparable à celui de l’aspirine, et feraient baisser la tension.

Le chocolat au lait

Le chocolat au lait contient beaucoup moins de cacao que son homologue noir, mais davantage de sucre. Sa composition nutritionnelle est donc moins intéressante. Par ailleurs, plus un chocolat est sucré, plus il est addictif. Il est donc bien plus difficile de se limiter à 2 carrés de chocolat au lait qu’à 2 carrés de chocolat noir, dont la richesse en cacao aura un effet rassasiant.

Le chocolat blanc

Totalement dénué de cacao, le chocolat blanc ne contient plus que du beurre de cacao, du sucre et du lait. Il est donc privé des bienfaits santé du cacao et s’apparente davantage à une confiserie ou à une pâte à tartiner, riche en sucre et en graisses mais pauvre en nutriments.

Le chocolat cru

On parle de chocolat cru dès lors que les fèves n’ont pas subi de torréfaction. Le cacao et le beurre de cacao en sont extraits à des températures très basses (jamais plus de 40°C) afin d’en préserver au maximum les minéraux, vitamines et surtout les polyphénols antioxydants. Le cacao cru est finalement un super-chocolat, aux qualités nutritives décuplées. Son goût ? Plus fort en bouche, plus sauvage, il faut parfois l’apprivoiser un peu avant de l’apprécier à sa juste valeur.

Les calories et le chocolat

Les calories du chocolat varient selon son type. Ainsi, 100 grammes de chocolat noir à moins de 70 % de cacao concentrent 527 calories, la même quantité de chocolat blanc contient 563 calories quand le noir fourré praliné rassemble 559 calories. Au global, le chocolat reste un aliment très calorique et doit être consommé avec modération, surtout en période de régime. Il est ainsi conseillé d’en savourer (si le cœur vous en dit) deux carrés par jour (du noir bien évidemment !) au maximum dans ce cas.

Quel chocolat choisir ?

Les amateurs de chocolat devraient toujours rechercher du chocolat noir, qui contient moins de dérivés du lait (graisses) et est moins riche en sucre.

En outre, ils contribuent à réduire le mauvais cholestérol (LDL) jusqu’à 10 %, stimulent la production d’endorphines donnant une sensation de plaisir, contiennent de la sérotonine, qui agit comme un antidépresseur, de la théobromine, de la caféine et d’autres substances stimulantes, et de la phényléthylamine, la même substance chimique que le cerveau crée lorsqu’on est amoureux, et incitent également le cerveau à libérer des endorphines.

Quantité de chocolat à ne pas dépasser par jour

Les quantités sont toujours à relativiser en fonction de chacun. Théoriquement, les aliments sucrés ne doivent pas dépasser 5 % de la ration calorique totale. Par exemple, une femme de 30 ans mangeant 2000 calories par jour, ne devra pas dépasser 100 calories de sucre, soit 20 g de chocolat (2 grands carrés ou 4 petits carrés), en admettant qu’elle ne consomme aucun autre produit sucré dans la journée.

Le chocolat et les enfants : quelles recommandations ?

Riche en graisses et en sucre, le chocolat n’est pas un aliment facile à digérer pour les plus petits. On recommande de ne l’introduire qu’à partir d’un an et demi, voire de deux ans, âge auquel le système digestif est mature. Il est alors souhaitable de proposer du chocolat noir (riche en magnésium) ou au lait (riche en calcium) plus intéressants nutritionnellement que le chocolat blanc (trop sucré). Évitez tant que possible les barres chocolatées et pâtes à tartiner, beaucoup plus pauvres nutritivement qu’un vrai chocolat en tablette. Enfin, attention aux chocolats fantaisies, garnis de noisettes, de noix et d’amande, en cas d’allergies alimentaires.

Les informations contenues dans cette page ne sont données qu’à titre indicatif. Ils ne remplacent pas les conseils et le suivi des médecins, nutritionnistes, psychologues, professionnels de l’éducation physique et autres spécialistes.

Quitter la version mobile